Pin
Send
Share
Send


Placitum, un terme latin qui peut être traduit par "Phrase" , est venu à notre langue comme procès . Le concept est utilisé pour nommer un confrontation ou un altercation . Par exemple: "L'officiel a décidé de résoudre le procès aux coups", «Je ne m'arrêterai pas tant que je n'aurai pas porté plainte», "Je pense que le procès serait facilement résolu par un entretien.".

L'utilisation la plus courante de la notion est associée à la portée judiciaire . Les poursuites sont généralement des différends qui parviennent à un tribunal pour qu'un juge règle le conflit entre les parties concernées. Une fois que le juge a prononcé et fondé son jugement en fonction des à droite , les deux parties doivent respecter la décision: "Je l'ai déjà déclaré: j'espère que le procès sera résolu dans les meilleurs délais", "Si vous ne changez pas d'attitude, le procès sera traduit en justice et vous devrez subir un long processus", «Mon avocat est en charge de la poursuite contre le propriétaire de l'entreprise».

Dans l'environnement judiciaire, il est possible de distinguer entre poursuites civiles ou poursuites pénales selon la nature du conflit .

Le procès, d'autre part, peut être un se battre qui est développé par des affaires privées ou publiques. En ce sens, la confrontation peut inclure l'échange de coups ou l'utilisation de armes : "Lorsque le jeune homme a crié l'objectif de l'équipe visiteuse, un procès a éclaté qui s'est terminé avec quatre détenus", «Les procès de mon voisin avec sa femme sont entendus dans tout le bâtiment», "C'est un homme qui se caractérise par la fin de ses procès avec des balles".

Il est connu sous le nom de procès des Neuf Vallées à un processus dans laquelle les ducs de l'Infantado ont fait face aux neuf vallées de la région appelée Asturies de Santillana de 1544 à 1581, lorsque la décision a favorisé cette dernière. Ce procès a été très important pour la configuration du territoire de la Cantabrie, car il a permis aux vallées de devenir indépendantes et de se constituer, en l'an 1589, dans la province des Neuf Vallées, qui a donné naissance, deux siècles plus tard, à la de Cantabrie.

En 1274, ils ont été créés deux types de poursuites dans les Cortes de Zamora, à l'époque où Alfonso X le Sage régnait: foreros et les du roi . Cela s'est produit en réponse à un combat de intérêts entre les magnats de Castille et le roi, puisque ce dernier cherchait à unifier la loi. Regardons les caractéristiques de chacun:

* actions en justice : a eu lieu en cherchant à donner solution aux conflits de moindre complexité et pour cette raison, ils étaient les plus courants. Pour ces confrontations qui, selon le point de vue, pouvaient être considérées comme moins importantes que les autres, il était permis d'utiliser le droit municipal ou local, ce qui laissait heureux ceux qui défendaient leurs traditions et institutions régionales, car, selon l'origine de chaque procès forero, la juridiction municipale correspondante a été appliquée;

* actions en justice du roi : C'était un très petit nombre d'hypothèses très importantes, telles que les incendies, les viols et la haute trahison. La Loi appliquée dans les procès du roi était le Réel. Leur candidature en a fait une ressource pour roi affirmer sa suprématie et au fil du temps, pas précisément les affaires pénales ont été incluses afin que plus de litiges puissent être résolus par ce moyen.

A partir du XVe siècle, les procès du roi sont renommés affaires judiciaires et au fil du temps, ils ont commencé à gagner beaucoup d'importance, en particulier une fois que le concept de Aleve (Alertes d'une personne contre une autre). Enfin, en 1835, les affaires judiciaires furent supprimées pour lui donner pouvoir exclusivement à la figure du juge de première instance.

Pin
Send
Share
Send