Je veux tout savoir

Psychologie clinique

Pin
Send
Share
Send


Pour comprendre le sens de la psychologie clinique, il est important que nous établissions d'abord l'origine étymologique des deux mots qui façonnent le terme. Ainsi, le premier mot, psychologie, émane du grec où l'on peut apprécier qu'il est constitué de l'union de deux parties clairement définies: psyché, qui est synonyme d '"âme", et loge, qui peut être traduit par "étude de".

Par contre, le deuxième mot, clinique, vient aussi du grec. Plus précisément, son expérience est dans le terme kline ce qui équivaut à «lit».

Le psychologie clinique est responsable de la recherche, de l'évaluation, du diagnostic, du pronostic, du traitement, de la réadaptation et de la prévention des problèmes qui affectent santé mentale . C'est une branche du psychologie qui remplit les conditions qui peuvent provoquer une gêne ou des souffrances les gens .

Le psychothérapie et le conseil psychologique Ce sont deux des principales pratiques de cette discipline, dont les origines remontent à 1896 de la main de Lightner witmer . Au cours des premières décennies de 20ème siècle , psychologie clinique axée sur l'évaluation psychologique; cependant, du Seconde Guerre mondiale , des efforts ont été dirigés vers le traitement des patients.

Il est important de faire la distinction entre la psychologie clinique et psychiatrie , puisque les psychiatres ont une autorisation légale pour la prescription de médicaments. D'autre part, il convient de noter que la psychologie clinique a quatre orientations théoriques principales: psychodynamique le humaniste le comportementale cognitive et la thérapie familiale .

Cependant, il est nécessaire de continuer à approfondir la question afin de déterminer que la psychologie clinique a actuellement de nombreux domaines d'étude. Ainsi, parmi eux, on trouve la psychologie sociale, la psychologie communautaire, la neuropsychologie clinique, la psychoneuroinmulogie ou la psycho-oncologie.

Ce dernier peut déterminer qu'il s'agit d'une discipline, à mi-chemin entre médecine et psychologie, qui prend comme point de départ la découverte du cancer d'une personne. De ce coup, les relations établies entre le patient et son environnement, son traitement, son état de santé ou ses comportements sont analysées.

Tout cela conduit à établir que, grâce à ce type de psychologie, non seulement le patient doit être traité mais aussi sa famille, que la dignité de la personne doit être encouragée à tout moment, que ce qui est son autonomie et aussi qu'il est essentiel de prendre soin de tous les aspects de l'environnement car ils influencent sa récupération.

Parmi les symptômes psychologiques suivis par la psychologie clinique, figurent les troubles somatiques (qui peuvent apparaître de façon aiguë ou être présents en permanence), le troubles psychiques (comme le sentiment de peur ou d'inquiétudes infondées) et troubles du comportement (agitation motrice, irritabilité et troubles du sommeil, entre autres).

Il convient de mentionner, parmi les troubles somatiques, la symptômes cardiovasculaires (Ce sont les plus fréquentes, comme la tachycardie avec palpitations), symptômes respiratoires (essoufflement ou étouffement), symptômes gastro-intestinaux (nausées, vomissements) et symptômes génito-urinaires (comme l'impuissance transitoire ou les troubles du cycle menstruel).

Pin
Send
Share
Send