Je veux tout savoir

Délétère

Pin
Send
Share
Send


Délétère il vient d'un mot grec qui peut être traduit par "Destroyer" . Le terme fait référence à ce poison ou mortel . Par exemple: "Les experts affirment qu'il s'agit d'un insecte nuisible pour l'homme en raison de la toxicité de leur poison, "L'aspiration de ce type de substances produit un effet délétère", "Il a essayé de rester calme mais a vite compris qu'il faisait face à une situation délétère".

Le délétère est donc quelque chose de dangereux , dangereux , nocif ou nocif . Parmi ses antonymes sont des concepts tels que inoffensif ou inoffensif : «La substance bleue dans ce conteneur est inoffensive. la substance verte, par contre, est délétère », "Quand nous l'avons vu pour la première fois, nous pensions que c'était un reptile inoffensif mais, après avoir analysé sa piqûre, nous avons compris qu'il était nuisible".

Le gènes délétères ou mortel ce sont ceux qui sont soumis à des processus de mutation ou une réorganisation qui provoque des altérations de l’expression phénotypique. Ces les gènes Ils se produisent dans différents allèles (séquences de gènes) qui produisent des changements chez l'individu. L'allèle délétère ou mortel est celui qui porte la séquence génétique qui cause la mort. Le gène qui, lorsqu'il est muté, peut produire un phénotype létal est appelé gène essentiel.

Il est intéressant de noter qu'il existe des gènes qui empêchent la reproduction correcte d'une espèce. Voici certaines des raisons possibles:

* tous ne menacent pas l'efficacité biologique, puisque certains d’entre eux commencent leurs effets néfastes dans les phases suivant le moment le plus propice à la reproduction. Un exemple clair est le gène qui cause maladie Huntington (un trouble neuropsychiatrique qui affecte généralement les personnes de plus de 40 ans), étant donné que l'âge recommandé pour la procréation humaine est d'environ 35 ans;

* certains sont avantageux quand il n'y a qu'une copie, et pour cette raison, la sélection naturelle ne peut pas les éliminer complètement. C’est le cas du gène qui produit l’anémie falciforme, puisqu’en ayant deux copies, il augmente la résistance contre le paludisme;

* la mutation peut les garder présents, bien que la sélection naturelle tente de les éliminer petit à petit. La neurofibromatose, par exemple, est une maladie génétique qui provoque des tumeurs dans notre système nerveux, et le gène qui la provoque mute fréquemment (probablement dans une cellule sexuelle sur 4000), il n'est donc pas possible de s'en débarrasser complètement;

* si le gène n'est pas nocif dans un habitat, a tendance à apparaître avec une plus grande fréquence celui où il produit des effets clairement défavorables. Prenant l'exemple du gène qui cause l'anémie falciforme, il est logique qu'il se produise très souvent chez les personnes vivant dans des zones très susceptibles de contracter le paludisme, car ils le trouvent bénéfique. Le problème commence par la migration, qui porte des gènes délétères dans toutes les régions de la planète;

* peut-être que la sélection naturelle n'a pas fini son combat contre certains gènes. Une des raisons de cette "lenteur" est qu’un gène peut être avantageux pour une population à un moment de l’histoire, mais devenir nuisible par la suite. Quand l'organisme n'est plus besoin d’un gène pour survivre, il ne peut pas être jeté immédiatement, mais l’évolution cherche des moyens de l’éliminer à travers les générations futures.

La notion de délétère est généralement liée à une effet ou une conséquence. Quelque chose peut être délétère quand il implique la possibilité de causer des dommages importants, la mort ou la destruction. Les substances toxiques, en ce sens, sont délétères, bien qu’à des degrés divers. Plus la toxicité est élevée, plus ils sont nocifs. Le science qui étudie l’effet délétère des substances sur les êtres vivants est connu sous le nom de toxicologie .

Pin
Send
Share
Send