Pin
Send
Share
Send


Le terme détritus , également mentionné comme détritus , vient du mot latin detrītus, qui se traduit par "Usés" . Le concept est utilisé dans le médecine et dans le la géologie nommer le produit résultant de la décomposition en particules d'une matière solide .

La notion de débris , au pluriel. Il est également souvent utilisé sur adjectif détritique , qui se réfère à ce qui est formé de détritus.

Dans le domaine spécifique de la géologie , les débris sont les sédiments rocheux qui sont générés par l'action de la diagenèse, des intempéries ou de l'érosion. Ces débris s'accumulent généralement dans les bassins sédimentaires et constituent ce qu'on appelle le roches sédimentaires .

Un exemple de matériau formé par des débris est le argile , qui résulte de l’altération des minéraux de feldspath. Cette roche sédimentaire est un colloïde Il se développe avec l’accumulation de silicates d’aluminium provenant de la décomposition du granite et d’autres roches contenant du feldspath.

Un cône de débris D'autre part, c'est une structure qui résulte de l'accumulation de roches tombées d'une colline ou d'une falaise. Quand ils finissent dans une vallée, ils s'entassent dans une sorte de cône .

Pour la biologie , les débris sont les solides qui se forment lors de la décomposition de la matière organique. Ce sont donc des matières mortes provenant d'animaux ou de plantes.

Il est compris par materielle organique qui est formé de composés organiques provenant des restes d’organismes vivants, tels que les animaux et les plantes, mais également de leurs déchets, qui se trouvent dans un environnement naturel. Les autres noms sous lesquels ce concept est connu sont matière organique naturelle ou simplement, matière organique.

Un grand nombre de espèce des protistes, des champignons et des bactéries font partie du groupe des détritivore , précisément parce qu’ils se nourrissent de matières organiques en décomposition, c’est-à-dire de débris. Ces êtres vivants sont également connus sous les noms de détritophages, décomposeurs ou saprophages.

Les détritivores sont un élément fondamental de les écosystèmes , car sans eux, le recyclage des nutriments et la décomposition de la matière organique ne pourraient être effectués. On sait que beaucoup de ces êtres vivants n'ont pas la capacité de digérer des portions de matière organique, mais ils peuvent l'absorber au niveau moléculaire, et ce sont les plus importants dans ce groupe. Certains scientifiques n'incluent pas les charognards dans ce groupe, car ils consomment de gros morceaux de nourriture.

En dehors des détritivors mentionnés ci-dessus, nous pouvons en trouver beaucoup d'autres, tels que: le mille-pattes (anciennement appelé diplomapodes, une classe dont le trait le plus remarquable est qu’elle a deux paires de jambes articulées dans presque tous les doubles segments de sa corps ) cochenilles de l'humidité (également connu sous le nom cochons de terre, des punaises ou punaises) mouches charognardes appartenant à la famille Sarcophagidae; Vers de terre

Beaucoup sont également considérés comme détritivores insectes , parmi lesquels on trouve certains types de crabes violonistes (qui se caractérisent par le creusement de terriers dans les bancs de sable du terrain marécageux des eaux marines), le terebélidos (également connu sous le nom de vers à poils, ils sont généralement très petits et mènent des vies sédentaires), des polychètes (on pense qu’ils représentent le groupe le plus ancien des annélides, une bordure d’animaux invertébrés dont le corps est généralement divisé en segments et ressemblent à des vers) et des coléoptères.

Le débris de plastique Enfin, ce sont les déchets d'activités humaines qui, accidentellement ou délibérément, aboutissent à les mers , rivières, lacs ou autres étendues d'eau.

Pin
Send
Share
Send