Pin
Send
Share
Send


La notion de diagonale , d'origine étymologique dans le mot latin diagonālis, est utilisé pour désigner le ligne droite qui permet de rejoindre deux sommets Quoi ils ne sont pas contigus d'un polyèdre ou d'un polygone.

Les diagonales apparaissent comme segments ou lignes qui ont une certaine inclinaison . Supposons, dans un carré les sommets Un et B ils sont situés aux extrémités de la face supérieure (Un à gauche et B à droite) tandis que les sommets C et D ils sont aux extrémités du côté inférieur (C sous Un et D sous B ). À l'intérieur de cette place, nous trouverons deux diagonales: AD (allant de Un jusqu'à D ) et CB (qui s'étend de C jusqu'à B ). Ces diagonales sont perpendiculaires les unes aux autres.

Dans le cadre urbain, la diagonale est appelée avenue ou le rue qui coupe obliquement à d'autres artères qui sont parallèles les unes aux autres. La ville espagnole de Barcelone , par exemple, a le Avenue diagonale , qui divise le district de Élargir en diagonale en deux parties. Citron vert dans Le Pérou , a aussi un Avenue diagonale . Dans la Ville de Buenos Aires , d'autre part, à l'avenue Président Roque Sáenz Peña Il est reconnu comme Diagonale nord tandis que le Président Julio Argentino Roca Avenue reçoit la dénomination de Diagonale sud .

"Diagonale" Enfin, c'est le nom d'un journal Espagnol fondé en 2005 . C'est une publication d'idéologie progressiste qui inclut généralement une critique du système capitaliste.

Quand on étudie l'étymologie du terme diagonale, nous découvrons que son origine est la langue grecque, précisément dans le mot diable, qui peut être traduit par "sac". Le géographe Strabo et le mathématicien Euclide , deux personnages essentiels de l'évolution de la science en général, ont parlé diable se référer à segment qui relie deux sommets d'un cuboïde ou d'un losange.

À première vue, nous remarquons que les composants de ce mot grec sont les suivants: le préfixe jour-, qui indique "à travers", et le terme gonia, qui peut être traduit par "angle "et se rapporte à Gony, défini comme "genou"; l'idée était donc "(une ligne qui) passe par les angles". Le latin est venu comme diagonus et puis se leva diagonale.

Le mot grec gonia Il nous a également donné l'élément -gonoqui, dans notre langue, est utilisé pour la description de diverses figures plates dans le domaine de la la géométrie , ce que nous appelons des polygones, parmi ceux trouvés Decagon, Dodecagon, Decagon, Entagon, Heptagon, Hexagone, Octogone, Pentagone, Pentadécagone, Tetragon, Trine et undecagon.

Étant donné un polygone N'importe qui, pour connaître le nombre de diagonales pouvant être dessinées à l'intérieur, c'est-à-dire entre leurs sommets, nous devons résoudre l'équation suivante: Nd = n (n - 3) / 2Nd est "nombre de diagonales" et n , "nombre de côtés". Dans le cas d'un tétragon (appelé aussi quadrilatère, car il a quatre côtés, en plus de quatre angles), le résultat serait 2 , car 4(4 - 3) / 2 = 2 .

Compte tenu de la même chose critère jusqu’à présent, il est possible de distinguer entre diagonale secondaire supérieur e plus bas , comme nous parlons des éléments qui sont directement au-dessus ou au-dessous de la diagonale principale, respectivement.

Selon le travail de Pythagore , on peut dire que la diagonale d’un rectangle , prendre en compte deux de ses côtés adjacents nous permet de trouver une égalité qui, dans un terme, a la diagonale au carré et dans l’autre, la somme des carrés des deux côtés. Si la diagonale appartient à un orthohèdre rectangulaire, la somme des carrés de trois arêtes concourantes au sommet est égale au carré de la diagonale.

Pin
Send
Share
Send