Pin
Send
Share
Send


Lors de l'examen du étymologie du terme doigt , nous arrivons au mot grec daktylos, qui peut être traduit par doigt . Le doigté est donc un adjectif qui fait allusion à numérique (ce qui appartient aux doigts).

Il convient de rappeler que les doigts sont les appendices articulés dans lesquels le pied et la main du être humain . En prenant en compte ce qui est écrit ci-dessus, l’empreinte digitale est liée à ces annexes.

L'idée de empreinte digitale ou Empreinte digitale , dans ce contexte, renvoie à la impression qui laisse le bout du doigt sur une surface quand il entre en contact avec elle. C'est pourquoi la notion est également connue sous le nom de empreinte digitale .

Cette empreinte digitale est possible par des lignes innées que les gens Ils ont attiré les jaunes. Les lignes sont exclusives à chaque individu: aucun motif ne se répète. Cela provoque l'utilisation d'empreintes digitales comme méthode d'identification .

Un autre nom qui reçoit l’empreinte digitale est dermatoglyphe , et il est important de préciser que non seulement les êtres humains possèdent ces marques, mais il est également possible de les remarquer chez les chimpanzés, les gorilles, les koalas et les écureuils, entre autres espèce .

Il y a des capteurs qui permettent de reconnaître les empreintes digitales d'un sujet grâce à la capacité de l'appareil à lire et à stocker les empreintes digitales. Ainsi, il est possible d’autoriser ou de refuser l’accès à un site ou à un service, par exemple via un système des autorisations liées aux empreintes digitales.

L'accès à un espace physique peut être contrôlé par un capteur de reconnaissance des doigts. Dans le système, il est possible d’enregistrer et de sauvegarder les empreintes digitales de la personne ayant un accès autorisé. Ensuite, le système est relié à une serrure électronique qui ouvre ou maintient la porte fermée en fonction du résultat de la comparaison des empreinte de l'utilisateur actuel et de celui qui est autorisé à accéder: si une personne autorisée à entrer place son empreinte digitale sur le capteur, la porte s'ouvre; D'autre part, si quelqu'un le fait sans autorisation, l'ouverture ne se produit pas.

Habituellement, le doigt utilisé dans les systèmes d’identification des personnes est le pouce, mais aussi l’indice. La première technique date de la fin du 19ème siècle et a été créé par la police française Alphonse Bertillon ; plus tard, l'anthropologue et la police d'origine croate Juan Vucetich Kovacevich Il a fait des améliorations.

Voyons ci-dessous une classification des empreintes digitales en fonction de leurs caractéristiques et de l'environnement dans lequel elles sont ou sont enregistrées:

* visible : on les appelle aussi positif, et ce sont ceux que les doigts laissent dans un surface lorsqu'ils sont imprégnés de colorants, naturels ou artificiels, tels que l'encre, le sang ou la poussière, parmi de nombreuses autres substances ou matières qui permettent la génération d'une marque après le contact des doigts avec un objet. Pour entrer dans cette catégorie, les empreintes digitales doivent être faciles à voir, sans outils de recherche;

* moulé : ce sont ceux qui sont imprimés comme un moule, en matériaux comme savon, graisse ou pâte à modeler, entre autres, qui appartiennent au groupe des matières plastiques;

* naturel : les empreintes digitales elles-mêmes, celles trouvées dans les mains des espèces susmentionnées;

* artificiel : Ils sont délibérément reflétés dans un dispositif qui leur permet d’être étudiés.

La discipline scientifique dédiée à l'étude des empreintes digitales s'appelle empreinte digitale , terme qui peut aussi s'écrire avec tilde dans la seconde Je . Selon les experts du domaine, les techniques appartenant à cette discipline sont les plus fiables pour l'identification des personnes.

Pin
Send
Share
Send