Pin
Send
Share
Send


Une analyse de l'étymologie du terme cornemuse cela nous amène à la langue gothique, plus précisément au mot allures qui se traduit par "Chèvre" . Une cornemuse est appelée un instrument à vent qui, selon le dictionnaire du Académie royale espagnole (RAE ), ressemble à un flûte .

L’utilisation la plus courante de la notion est spécifiquement associée à la Cornemuse galicienne . Cet instrument de musique consiste en un sac en cuir (généralement de chèvre, d’où l’origine étymologique) avec des pipes couplé à lui. Le musicien souffle à travers un tube et provoque l’accumulation d’air dans le sac ; Ensuite, en appuyant sur ce sac, l'air est expulsé par un autre tube, qui comporte des trous qui doivent être verrouillés ou déverrouillés pour générer des sons différents.

On estime que certains peuples anciens, tels que les Celtes, les Romains et les Babyloniens, utilisaient déjà la cornemuse. Bien que cela instrument perdait de sa popularité au fil des ans, conservait son importance sur les terres galiciennes et dans Grande Bretagne .

La cornemuse est utilisée à différents types d'occasions. Il est possible de le trouver dans des bandes militaires puisque son exécution fait partie intégrante de la défilés . Il peut également être utilisé dans les funérailles et en fêtes populaires .

Il existe actuellement différents types de cornemuses, chacune avec ses particularités. Aile Cornemuse galicienne il faut ajouter le boto cornemuse le Cornemuse colombienne le cornemuse à gaz et la Cornemuse de Navarre , entre autres.

En réfléchissant à cet instrument, nous faisons l’association presque instantanée avec l’Irlande, l’Ecosse et les peuples Les Celtes Dans le nord de l'Espagne, il est important de noter que la véritable origine de la cornemuse n'en fait pas partie. Il existe des preuves de son existence en Inde, plusieurs centaines d'années avant Jésus-Christ.

En termes plus précis, les premières cornemuses documentées tout au long de la histoire Ils datent du 8ème siècle avant JC. C., et ils étaient dans le nord du pays asiatique actuel. On estime que les Romains les ont emmenés en Occident, à la suite de textes décrivant l'enchantement que leur son a causé chez l'empereur Néron lorsqu'il a entendu une cornemuse pour la première fois.

Pendant la Moyen-Age (période qui a suivi la vieillesse et a précédé l’ère moderne, entre le Ve et le XVe siècle environ), l’utilisation de la cornemuse visait principalement à préparer les soldats à améliorer leurs performances au combat. L'énergie fournie par la musique de cet instrument, avec ses notes puissantes et pénétrantes, était idéale pour oublier les peurs et se concentrer sur la stratégie.

On sait que, entre le XIIe et le XIVe siècle, le point de l'Europe où la cornemuse avait une plus grande la popularité c'était la Galice, probablement à cause des pèlerinages que Saint-Jacques de Compostelle avait reçus à l'époque.

Curieusement, les étudiants en cornemuse ne commencent généralement pas par l’instrument lui-même, mais par ce que l’on appelle pointeur de pratique . C'est une sorte de flûte, vendue en différentes tailles et modèles, qui ne possède pas le sac de cornemuse typique. Il est important d’en acheter un de bonne qualité, car les moins chers produisent généralement des sons désagréables.

La notion de cornemuse, enfin, est également utilisée de différentes manières selon les régions. Il peut être à propos de quelque chose d'ennuyeux ou d'un absurdité , ou même être utilisé comme adjectif familier de se référer à un individu né en Galice . Par exemple: “Arrêtez la cornemuse et venez m'aider”, “Le fait de devoir voyager deux heures chaque fois que je veux rendre visite à ma petite amie est une cornemuse”, “Le propriétaire du restaurant est une cornemuse qui est arrivée dans notre pays il y a deux ans”.

Pin
Send
Share
Send