Je veux tout savoir

Périphrase

Pin
Send
Share
Send


Déterminer l'origine étymologique du terme périphrase qui nous concerne maintenant est la première étape à franchir pour en comprendre le sens. En ce sens, nous devons dire qu'il dérive du mot latin "periphrasis", qui peut être traduit par "expliquer autour de" et qui à son tour dérive du grec. Dans ce cas, il s'agit de la somme des parties grecques suivantes:
• Le préfixe «peri», qui est synonyme de «autour».
• Le verbe "phrazein", qui signifie "expliquer".
• Le suffixe "-sis", utilisé pour indiquer "action".

Périphrase c'est un mot qui dans le domaine de rhétorique il est utilisé comme synonyme de circonlocution ou circonlocution , ongle figure cela est spécifié en mentionnant avec beaucoup de mots ce qui pourrait être désigné avec moins. Son objectif est d'ajouter de la beauté à l'expression ou de mettre en valeur certaines de ses parties.

Grâce à cette figure rhétorique, une chose peut être nommée indirectement. Ce qui est généralement fait est d’énumérer certaines propriétés qui finissent par transmettre le sens de l’objet en question, bien que l’auditeur ou le lecteur doive décoder le message. message par son compte.

Dans ce qui est la syntaxe, le terme périphrase est très fréquemment utilisé. Dans son cas, on peut dire que la construction est définie, qu'il s'agisse d'une classe de composition ou d'une classe d'analyse, ce qui permet d'exprimer une catégorie grammaticale à travers un morphème libre.

Dans la littérature , la périphrase est très utile pour éviter la répétition de concepts ou pour éviter les lieux communs. Il sert également de ressource lorsque le personne Il cherche à s'exprimer avec ironie ou à travers des euphémismes.

Plusieurs exemples de périphrase sont liés à Dieu . Des expressions comme le "Sois suprême" ou le "Tout puissant" ils permettent de nommer la divinité à travers une périphrase.

La périphrase peut également impliquer l’utilisation de plus de mots que nécessaire: on peut parler de «Un corps sphérique qui produit de la joie, nourrit des espoirs et suscite des passions» au lieu de simplement faire référence à un balle ou balle .

L’idée de périphrase apparaît également dans d’autres domaines de la grammaire et la la syntaxe . Le périphrase verbale Il est donné par l'union de deux verbes, l'un utilisé personnellement et le reste non personnellement: "J'ai vu plus de dix documentaires de ce type", "Juan lit habituellement tard dans la nuit". C'est une association d'au moins deux verbes qui forment une unité syntaxique inséparable (impossible à séparer) pour communiquer une seule idée verbale.

Les étudiants sont responsables de l’apprentissage de la périphérie verbale dans les cours de langue et littérature.

Les éléments qui composent la périphrase verbale sont les suivants:

* une forme auxiliaire: il donne les valeurs de construction de type modal (indicatif, subjonctif, impératif, etc.) ou aspectuel (elles indiquent si l'action est terminée quand il est référencé), il perd tout ou partie de sa signification lexicale et constitue l'élément qui comporte des désengagements verbaux (de personne, le temps, nombre, etc.);

* un lien: c'est l'élément optionnel et c'est une conjonction ou une préposition;

* une forme auxiliaire ou principale: un verbe qui fournit la base du sens lexical de l'idée verbale et qui est présenté de manière non personnelle (que ce soit en participe, en gérondif ou à l'infinitif).

Dans l'exemple "Vous devez étudier" vous pouvez voir ces éléments: "j'ai" est le forme auxiliaire, qui apparaît conjugué à la troisième personne du singulier, a perdu une partie de sa signification lexicale (car elle n’indique pas la possession) et connote un sens de l’obligation; "quel est le lien entre les deux verbes; "étudier" est finalement le forme auxiliaire ou principale, qu'est-ce que le le sens lexique principal et non conjugué (sa forme est infinitive).

Il faut dire que parfois, il y a des doutes sur les constructions avec des participes. Et on ne sait pas si ce sont des périphrases ou non. Dans ce cas, il s’agit de recourir à une série d’astuces ou de tests pour résoudre le problème:
• Lorsque le participe peut être coordonné avec un autre adjectif, il est établi qu'il ne s'agit pas d'une périphrase.
• Lorsque le participe ne peut pas être supprimé, dans ce cas, on peut dire qu'il s'agit d'une périphrase.
• Ce ne sera pas une périphrase lorsque la forme verbale susmentionnée pourra être remplacée par un adverbe, un adjectif, un complément circonstanciel ou une phrase adverbiale.

La première classification des périphrases verbales les divise en deux grands groupes: aspectuel, qui fournissent des nuances sur le développement ou l’état de la action, quant au moment auquel il est fait référence dans le message; et les les moeurs, qui indiquent comment l’orateur voit l’action, son attitude à son égard.

Dans la périphrase aspectuelle, nous trouvons:

* revenu: indique une action imminente (je vais me promener, est sur le point de mourir);
* incoatif: affiche l'action quand il commence (Je commençais à penser, J'ai craqué);
* duratives: se concentrer sur développement de l'action (Je suis en voyage, lecture continue);
* terminatifs: L'action est terminée ou a été interrompue (arrêté de bouger, J'ai réussi à appeler);
* résultats: exprimer le résultat d'une action ou d'un ensemble d'actes différents (gelé, nous avons pris pour acquis);
* d'habitude: montrer la nature habituelle du processus ou de l'action (parle habituellement, Je lis habituellement);
* répétitif: l'action est répétée (réapparu).

La périphrase modale comprend:

* obligation et besoin: l'action doit être réalisée (Je dois vous faire savoir, tu dois aller);
* probabilité, possibilité, conjecture ou hypothèse: l'action n'est pas quelque chose de sûr (peut apparaître);
* capacité ou autorisation: indiquer la capacité (je peux courir) ou autorisation (tu peux aller).

Pin
Send
Share
Send